Art deco 1925 est une galerie spécialisée dans les arts décoratifs et design du XXème siècle

Accueil boutique / Artistes / LE VERRIER Max

▸︎︎ ︎LE VERRIER Max

LE VERRIER Max
Max Le Verrier (1891-1973) est un sculpteur français.
Louis Octave Maxime Le Verrier nait d’un père joaillier. Son intérêt pour les arts, et surtout pour le dessin et la sculpture, arrive tôt dans sa vie. Son père veut que son fils travaille dans l’agriculture : il l’envoie dans une école d’agriculture, contre le gré de Le Verrier. Il abandonne très vite et son père l’émancipe.

En 1909, Max Le Verrier part pour l’Angleterre et s’intéresse à l’aviation. Il passe le brevet militaire puis il est envoyé au front en 1915. Pilote et sous-officier, il commence sérieusement la peinture et la sculpture, et rencontre des artistes comme Bardin. Il entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Genève.

A l’armistice, Le Verrier rentre à Paris, ouvre un atelier et réalise sa première sculpture à la hache, « Pélican », dans le style des années 1925. Il est signé « Artus », pseudonyme de l’artiste.

En 1919, c’est la création de sa maison d’édition, suite à un grand succès. Il assure lui-même la fonte, la ciselure, la patine, et la vente des œuvres. Sept ans plus tard, il ouvre sa propre société. Le succès est présent, la société s’agrandit, des ouvriers sont embauchés.
A travers ses sculptures, Le Verrier traduit les modes de l’époque, dont la libéralisation de la femme, avec son célèbre « clarté », de 1928, qui représente la femme à la « garçonne » (cheveux courts,...). Sa source d’inspiration provient de la femme principalement, en réalisant des danseuses, gymnastes. Parallèlement à ce thème, il aborde celui des animaux.

Autres les danseuses et les hommes, Le Verrier réalise des lustres, des pieds de lampes, des serre- livres...

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’artiste est résistant, donc ferme momentanément l’atelier.

A la libération, il reprend le commerce, et l’oriente vers la création d’objets en bronze : cendriers, articles religieux, médailles...

Ce sculpteur français reçoit, lors de la première Exposition Internationale des Arts Décoratifs, une médaille d’or.
Son style est synonyme d’éclectique, avec mélange d’élégance et modernisme. Sous plusieurs influences (Egypte ancienne, Grèce antique, Art tribal...), il s’intéresse aux nouvelles technologies et à ses différentes formes.